Le fiasco de Cyberpunk 2077

Fiasco Cyberpunk 2077

Même sans être un hard-gamer, tous ceux qui suivent de près ou de loin l’actu du jeu vidéo ont forcément entendu parler de Cyberpunk2077. D’ailleurs même sans ça, il suffisait de regarder un peu Youtube pour tomber sur une des innombrables publicités. Produit par le polonais CD Projekt Red succédant au célèbre The Witcher, l’opus très attendu est enfin sorti le 10 décembre 2020. Malheureusement, il sera retiré du Play Station Store une semaine plus tard, faisant face à d’innombrables bugs et sonnant là un véritable fiasco !

Cyberpunk 2077 : la promesse d’un nouveau gros succès du jeu vidéo

Les joueurs sont sur les dents, voilà quelques années déjà qu’ils n’ont pas eu de véritable grosse nouveauté à se mettre sous la dent. On parle ici de ces jeux gros budget qui font un carton tel qu’on en parle partout, bien au-delà de la sphère des joueurs. Des jeux vidéo à l’image de GTA, annoncé en développement mais semblant ne jamais vouloir sortir, ou Fortnite, toujours un succès mais désormais écumé.

Bien sûr, il y en a bien d’autres mais là, on nous annonçait du lourd ! Et en plus en 2020, avec la crise et les confinements, les joueurs avaient vraiment besoin de se divertir, alors un bon jeu vidéo tombait à pic !

Lors de L’E3 2019, le jeu a été vanté sur tous les plans comme le nouveau phénomène, doté des dernières innovations techniques. Un RPG futuriste dans l’ambiance sombre d’une ville qui ne dort jamais. Pouvoir, délinquance, banditisme, sur fond de sexualité débridée et de fêtes endiablées, entourés de personnages cybernétiques détonants. Une carte énorme à explorer, des images à couper le souffle, une tension palpable et une communication qui ne fait que décupler l’impatience des joueurs !

Et c’est dire s’ils ont eu le temps de s’y voir, car la crise sanitaire a repoussé la sortie du jeu 3 fois. Du coup, on est en droit de s’attendre à un développement peaufiné dans les moindres détails, ayant même le temps de corriger les quelques couacs minimes de dernières minutes, sauf que…

Des premières sessions de jeux pleines de bugs pour Cyberpunk 2077

Trop heureux de l’avoir enfin, les joueurs se sont rués sur les manettes dès la sortie du jeu. Création du personnage et premier pas dans la ville… C’est la journaliste spécialisée Liana Ruppert qui, ayant eu l’occasion de tester le jeu en avant-première, tire la première sonnette d’alarme.

Elle évoque rien de moins qu’une crise d’épilepsie en jouant à Cyberpunk 2077 ! On peut imaginer qu’une habituée comme elle, sait de quoi elle parle et sa propre surprise provoque tout de même une certaine inquiétude, au point que les développeurs ont rajouté une alerte pour les joueurs.

Finalement, cette crise sera évocatrice de la chute programmée du jeu, comme si le cerveau du joueur lançait une alarme contre les trop nombreux problèmes techniques ! Certains parlent d’un jeu “incomplet et injouable”, d’autres des “graphismes horribles” mettant en cause une publicité mensongère. L’affaire pourrait même aller jusque devant les tribunaux américains puisque certains joueurs se trouvent clairement lésés de cette désillusion, en plus d’un achat qui devra être remboursé.

Le studio polonais CD Projekt Red a présenté ses excuses, des correctifs sont prévus pour résoudre les bugs et améliorer l’expérience de l’utilisateur. Malheureusement, il est sans doute déjà trop tard et la dégringolade de la bourse l’illustre. Cyberpunk 2077 sonne bien comme la désillusion de trop de cette année 2020, et les patchs de correction devant arriver en février 2021 ne suffiront certainement pas à redorer son blason.